Du réel dans le monde virtuel

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

Une nouvelle forme de narration multimédia a vu le jour ces derniers mois sur la toile : le web-documentaire. Focus sur un épiphénomène particulièrement en vogue sur les sites de chaînes de télévision.

L’attention de l’internaute lambda se monnaie cher, surtout si on compte la capter plus que quelques minutes. Partant de ce postulat (juste ou non, c’est un autre débat), la naissance et l’éclosion du web-documentaire semblaient inéluctables. Participative parfois, imaginative souvent, communautaire toujours, cette approche de l’information moderne et ouverte offre fraîcheur et perspectives illimitées à ses futurs créateurs. Les différents sites et chaînes l’ont bien compris et proposent d’ores et déjà des formats courts adaptés au zapping incessant de la toile. Impeccable dans son rôle de service public, France 5 a l’excellente idée de rendre accessible intégralement et en libre visionnage ses documentaires diffusés à l’antenne. Une belle initiative complétée par le lancement d’une longue série de vingtquatre web-documentaires intitulée “Portraits d’un nouveau monde” (http://documentaires.france5.fr), coproduits par la société Narrative. Cette collection s’articule autour de six grandes thématiques (Chine, émigration, urbanisation, économie, écologie et solidarité) associées chacune à quatre histoires mises en scène par différents auteurs, journalistes de métier, réalisateurs ou photographes. En ouverture, le fascinant “Concubines” d’Axelle et Marina de Russé et Elsa Fayner nous montre le quotidien de Xiang, célèbre “ernai” (“deuxième femme” en chinois) hongkongaise, dont le blog, très populaire, a malheureusement fermé. Interactivité Autre média à se lancer dans l’aventure, Arte propose pour sa part une interaction un peu plus poussée avec “Afrique : 50 ans d’indépendance” (http://afrique. arte.tv) et surtout “Havana- Miami : les temps changent” (http://havana-miami.arte.tv). Le premier se vit comme une invitation au voyage : une figure locale sert de guide, et un historien, un géographe et un économiste apportent divers éclairages. Le deuxième détaille la vie de tous les jours de douze citadins cubains et américains avec comme fil conducteur les fantômes de la révolution et/ou la revanche sur le régime communiste. Les deux se déroulent à notre bon gré, selon nos envies de clics et de sujets à explorer à travers des films, des photos, des textes, etc. Chez Canal+, la réalisatrice Laetitia Moreau a imaginé son webdoc sous la forme d’une enquête interactive des plus passionnantes. Les témoignages et interviews à “recueillir” au cours de son film “Le Challenge : le procès du pétrole en Amazonie” (www.canalplus.fr) incitent le cybernaute à se glisser dans la peau d’un apprenti journaliste, avec révision de fiches obligatoire avant chaque entretien. Cette nouvelle approche de l’information en mode multimédia, avec ses “tiroirs” multiples, offre un terrain de jeux riche et profond, aussi bien sur la forme que le fond, aux réalisateurs séduits par une interaction désormais envisageable. Sur l’écran, ces belles promesses sont en tout cas alléchantes.

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »